Nouvelles

Planification stratégique éclusées du Doubs franco-suisse - Décision d’obligation d’assainir

Berne, 25.08.2016 - Afin de réduire l’effet des éclusées dues à l’exploitation du barrage du Châtelot sur le Doubs franco-suisse, le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication a pris une décision d’obligation d’assainir. Celle-ci permet le lancement de l’étude de variantes d’assainissement pour le secteur Châtelot – Biaufond. Le rapport final est attendu pour le premier semestre 2017. Les autorités procèderont à son analyse et statueront sur les mesures ultérieures à mettre en œuvre.


Gros déficits dans l’état biologique des cours d’eau suisses

Les premiers résultats de l’Observation nationale de la qualité des eaux de surface dressent un tableau contrasté de l'état des cours d'eau: la charge de phosphore et de nitrate s'est réduite, mais celle due aux micropolluants s'accroît, et l'état biologique est parfois sérieusement déficitaire. Pour Marc Chardonnens, directeur de l’Office fédéral de l'environnement (OFEV), ces résultats confirment que de nombreuses mesures sont à prendre pour rétablir et maintenir la qualité des eaux.


Pas de régression sur les débits résiduels

La Fédération Suisse de Pêche FSP se réjouit que l’assainissement des débits résiduels des rivières en aval des centrales hydroélectriques ne soit pas torpillé. Le Conseil des Etats a rejeté ce mardi une motion du Conseiller national Hans killer (UDC, AG). Ce dernier voulait assouplir la protection des eaux afin de répondre à la perte de production des centrales hydro électriques.


Pesticides: au lieu de paroles, les pêcheurs demandent des actes

Il est notoire depuis des années que les cours d’eau de Suisse contiennent trop de pesticides. «Nous en avons assez des constats, nous devons maintenant passer aux actes», a dit Roberto Zanetti, le président central de la Fédération Suisse de Pêche FSP lors de l’Assemblée des délégués à Genève.


„Une excellente limite minimum pour les micro centrales hydro électriques“

Ce mardi 31 mai 2016, lors du débat sur la stratégie énergétique 2050, leConseil des Etats a pris une décision dans l’intérêt de la nature : les microcentrales hydro électriques doivent avoir une production d’au moins 1MW (mégawatt) pour pouvoir bénéficier de rétributions à prix coûtant. Le Conseil des Etats a ainsi éliminé les divergences avec le Conseil national.




Journal Suisse de la pêche

 

juin 2022

Trop de pesticides à cause des drainages, Une nouvelle étude de l'Eawag fait dresser l'oreille; Débits résiduels : ne pas se relâcher ! Un changement soudain de pratiques serait une rupture de confiance; Protection des eaux : la FSP soutient les fédérations cantonales et les sociétés, Compétences et ressources au sein de la Fédération Suisse de Pêche

 

Archive Journal Suisse de la pêche

tous les numéros du journal

 
 
 

Manifestations

Assemblée des délégués FSP 2022

02.07.22 - 03.07.22